Chatterie British Shorthair

Bienvenue dans notre chatterie british shorthair
«Dieu créa le chat pour que l’homme ait un tigre à caresser à la maison» Victor Hugo

Nous sommes une petite Chatterie familiale et nous élevons des chats british shorthair et british longhair en France.
Ce sont des chatons des couleur rares et recherchés : british shorthair bleu & blanc, crème, lilac tortie.

Nos chatons ne quittent la maison qu’à l’âge de 3 mois révolus, et pas avant ! Habitués depuis tout petits, nos chats vivent à la maison et ne sortent jamais.

Ils sont alors vaccinés contre Calcivirus, Herpes virus, Typhus, Leucose et Chlamydiose + rappel, identifiés par puce électronique, Parfaitement socialisés, et déclarés au LOOF (Livre Officiel des Origines Félines), c’est-à-dire avec pedigree. La vaccination contre la rage est obligatoire dans certains cas. Découvrez tous les chatons de notre élevage de British sur Denottingley.com

L’histoire de notre chatterie des chats british shorthair

Au début nous ne comptions même pas avoir cette activité, nous avions l’amour des BRITISH. Comment leur résister avec leur belle bouille ronde, leur caractère en or et leur look de gros nounours en peluche ???

Alors nous avons décidé de faire faire une portée de temps en temps à nos femelles, mais pas trop souvent, car nous ne sommes pas une animalerie et nos chats ne sont pas des fonds de commerce.

Nous voici alors projeté dans le «monde des chats de race» avec les expositions félines internationales et dans le monde de l’élevage qui est particulier mais on y rencontre des gens formidables et des amitiés se créent.

Les British Shorthair

Ils sont très doux et affectueux. En effet, les British Shorthair sont tout en rondeur, tant au niveau de leur morphologie que de leur caractère. Chats préférés des anglais, ces gros nounours sont déjà très populaires en France. Leur morphologie et leur visage évoquent leur douceur de vivre. A poils mi-longs, il s’appelle British longhair.

Les couleurs

Le british shorthair porte toutes les robes de couleurs présentes dans la nature. On distingue les couleurs solides (bleu, noir, chocolat, roux, crème, lilac, cinnamon, fawn, …), les bicolores, tricolores et écailles (bleu et blanc, lilac et blanc, lilac-crème, bleu crème et blanc, …), les colourpoint, et différents patrons (tabby, blotched, spotted, …). Coconuts des Grenadines de Celan, British shorthair Coconuts, british shorthair lilac et blanche prend la pose.

La texture du poil

Le poil du british shorthair est un poil court, au sous-poil dense. Il est crispy ou dressé. Cela veut dire que lorsque on le caresse à rebrousse-poils, on sent une résistance et le poil reste dressé. Cette texture, très moquette, est préférée aux textures plus souples.

Il n’est pas un Chartreux

Le british shorthair existe dans toutes les couleurs unies, bicolores, tabby, colourpoint ou particolores. Lorsqu’il est bleu, il est souvent confondu avec le Chartreux. Or, ce dernier n’a pas du tout la même tête, puisque celle-ci est plus fine et s’inscrit dans une forme de poire ou de triangle alors que celle du British évoque plutôt une pomme bien joufflue. Le poil du chartreux se rapproche de celui du british, mais reste toutefois moins dense et moins fourni. Les yeux du british sont or, cuivre à orange foncé, alors que ceux du chartreux restent plus clairs. Le nez du chartreux n’a pas de stop. Il est droit, rectiligne. Vous pouvez consulter le standard LOOF et TICA de la race.

L’histoire de race

À la fin du XIXe siècle, le Cheshire Cat dans « Alice au pays des merveilles » de Lewis Carroll (1865) est déjà représenté sous l’aspect d’un British Shorthair tabby. À la même époque, des éleveurs anglais, tels qu’H. Weir sélectionnèrent les plus beaux chats de gouttière qui furent exposés pour la première fois au Crystal Palace de Londres en 1871. Ils furent appelés British Shorthair pour les distinguer d’une part des chats étrangers (foreign), orientaux et d’autre part, pour les différencier des chats à poils longs. Il est l’homologue de l’Européen à poils courts de l’Europe continentale et de l’American Shorthair des États-Unis.

Les premiers British, essentiellement bleu-gris, rappelaient les Chartreux. Cette ressemblance entraîna des croisements entre ces deux races, à tel point que la FIFé décida de ne reconnaître qu’une seule race. Mais, en 1977, la FIFé sépara à nouveau les deux races avec l’interdiction de les croiser. Auparavant, un British Cat Club avait été créé, en 1901.

Après la Seconde Guerre mondiale, on pratiqua des croisements avec des Persans pour alourdir et arrondir la silhouette du British tout en élargissant la gamme des couleurs de la robe. De même, de nouveaux motifs tels que le colourpoint furent reconnus. Aux États-Unis, où il fut croisé avec des American Shorthair, le British Shorthair fut reconnu par la CFA en 1980. Le dernier standard édité par la TICA date de 1993. En France, le LOOF l’homologua en 1979. Ce chat est très populaire.

Le British-Shorthair fut la première race de chat à poils courts reconnue comme chat de race en Angleterre. C’est aujourd’hui une race présente dans tous les pays du monde. Le British existe dans une grande variété de couleurs, il a à la fois la robustesse et la solidité du chat de gouttière tout en ayant le comportement et la beauté du chat de race. Il en existe la variété à poils mi-longs appellée British Longhair.

Description générale

Le British Shorthair est un chat de taille moyenne à grande, robuste et puissant, construit tout en rondeur. Sa grosse tête ronde, en forme de pomme, a une expression douce et ouverte renforcée par ses grands yeux. Son museau rond et court, sa forte encolure, son corps puissant avec ses épaules et ses hanches très larges et rondes font de lui un chat imposant. Sa fourrure courte, dense et serrée, lui donne un air de « nounours » qui renforce l’impression générale de force et de douceur dégagée par ce chat. Le British Longhair est la variété à poil long du British Shorthair.

Tête : la tête est large avec des contours bien arrondis quel que soit l’angle sous lequel on la regarde. Les joues sont pleines. Le nez est court et large avec une bonne incurvation. Un léger break est admis.

Museau : vu de face comme de profil, le museau s’inscrit dans un cercle bien défini avec des patons fermes et pleins. Le bout du nez est placé dans l’alignement du menton qui est bien ferme.

Yeux : ronds, grands et bien ouverts, les yeux sont bien écartés l’un de l’autre, ce qui accentue encore la largeur du nez. La couleur doit être en accord avec celle de la robe. Les tonalités les plus intenses et les plus brillantes sont préférées.

Oreilles : larges à la base, les oreilles sont de taille moyenne à petite, arrondies à leur extrémité et placées bien espacées l’une de l’autre, de manière à respecter l’arrondi de la tête.

Encolure : trapue et musclée, l’encolure est très courte jusqu’à apparaître presque inexistante chez les mâles adultes aux joues puissantes.

Corps : de format semi-cobby, le corps est large, épais, musclé, puissant et bien rond. L’ossature est robuste et la musculature puissante. La taille est moyenne à grande.

Pattes : moyennes à courtes, les pattes sont légèrement moins hautes que la longueur du corps. L’ossature est robuste et la musculature puissante.

Pieds : ronds et fermes.

Queue : épaisse à la base, la queue mesure environ les deux tiers du corps. Elle garde à peu près la même épaisseur, de la naissance jusqu’à un bout arrondi.

Robe et texture : fourrure courte, dense, ferme et dressée au point de s’ouvrir sur l’encolure quand le chat tourne la tête. On peut la comparer aux poils d’un tapis de laine. La fourrure possède un sous-poil épais et donne l’impression d’une bonne protection naturelle. La texture peut différer un peu chez les chats de couleurs autres que le bleu. British Longhair : fourrure mi-longue, soyeuse, avec un sous-poil épais. La collerette et les culottes sont bien fournies. Des variations saisonnières dans la texture du poil sont admises.